Wall Street Journal: La Chine continue à chercher du pétrole à l’étranger, et l’occidental fait une grande attention à la participation des entrepreneurs pour répondre aux besoins
2007-01-02
 


Les entrepreneurs privés de la Chine se joignent à de grandes entreprises pour chercher du pétrole à l’étranger afin de satisfaire la soif de leur pays. Cette tendance montre aussi que la Chine, une des grandes économies à plus forte croissance, exerce une certaine influence sur le secteur pétrolier dans le monde.

De la nouvelle génération des riches chinois, le plus connu est peut-être Ni Zhaoxing, un homme d'affaires de 50 ans. Il a passé la dernière année dans la prospection pétrolière dans l'ouest du Canada, après avoir amassé une fortune dans le marché immobilier de la Chine. Le ZhongRong Group de Ni Zhaoxing a trouvé du pétrole dans la province de Saskatchewan.
Depuis ces années, consciente que les gisements du pays n'ont pas assez d'offre pour satisfaire la demande croissante du pétrole, la Chine a encouragé ses grandes compagnies pétrolières de l'Etat de chercher du pétrole à l'étranger. Des entreprises gérées par le gouvernement, y compris China National Petroleum Corp et China National Off-shore Oil Company (CNOOC) ont acheté des gisements de gaz et de pétrole en Asie centrale, en Afrique et dans les Amériques.

Cette recherche du pétrole - souvent dans des pays comme le Soudan ou l'Iran, qui entretiennent de mauvais liens avec les Etats-Unis - associée avec le fait que la Chine renforce ses armements pour protéger ses intérêts à l'étranger, a sonné l'alarme à Washington et dans d'autres pays . Les politiciens occidentaux et les dirigeants des sociétés pétrolières s'inquiètent du fait que les compagnies pétrolières d'Etat d'Asie tentent de verrouiller les ressources de la planète dans le but de renforcer la sécurité énergétique de leur propre pays. Certains analystes rétorquent en disant que les compagnies pétrolières chinoises n’ont effectivement dépensé qu’une fraction de ce que leurs pairs occidentaux mettaient dans l'acquisition de champs pétroliers à l'étranger.

Les efforts de Ni Zhaoxing sont accessoires selon les normes des géants pétroliers chinois ou étrangers. Bien que ce soit encore dans les premiers stades, l'émergence des entreprises pétrolières privées en Chine où l’industrie pétrolière est dominée par l'État montre que le pays a de plus en plus besoin de ressources énergiques et que la classe d'entrepreneurs privés s’émerge. Cela montre également que, au moment où les prix du pétrole restent très élevés et du resserrement des approvisionnements mondiaux, même les petits entrepreneurs qui n'ont aucune expérience ni expertise croient que la recherche de pétrole peut être une affaire lucrative.

En raison de la rapide industrialisation, de l’augmentation du nombre de la classe moyenne pour laquelle les voitures sont abordables, et de la production insuffisante de ses champs pétroliers domestiques, la Chine est devenue plus dépendante des importations de pétrole. La demande de pétrole de la Chine pourrait atteindre en 2007 environ 7,4 millions de barils par jour, plus élevée qu’en 2006 où la demande était 7 millions de barils, et ainsi augmenterait de 35% par rapport à celle de 5,5 millions de barils en 2003. Mais l’offre de pétrole nationale de cette année n’est que 3,7 millions de barils par jour, soit un peu plus que celle de 3,4 millions de barils par jour en 2003.

Pour résoudre l’insuffisance du pétrole, les entreprises privées chinoises se tournent vers d’autres endroits tels que l'Indonésie et l'Équateur. En avril 2006, plus de 40 entreprises ont fait une visite commerciale au Pakistan et ont signé des accords pour développer les champs pétroliers, les raffineries, les pipelines et les mines de charbon, dont la valeur totale est plus de 10 milliards de yuans (1,28 milliards de dollars), selon la Fédération chinoise de l'Industrie et du Commerce (en anglais : All-China Federation of Industry and Commerce).

En 2005, le ZhongRong Group a commencé à acheter des terrains en Saskatchewan, qui a une superficie totale de 15 000 hectares. Trevor Dark, assistant du vice-ministre de la Ministère de l'industrie et des ressources de la Saskatchewan, dit que le ZhongRong Group a obtenu les droits d’exploitation de six puits dans la région de Weyburn pendant 12 mois. Ce projet a été réalisé par la filiale du ZhongRong Group, la Canada Capital Energy Corporation (CCEC). Celle-ci déclare que pour le moment, on a trouvé du pétrole dans deux de ces puits sans dire exactement la production quotidienne. Selon cette société, son objectif est que dans cinq ans, la production quotidienne sera de 20 mille barils.

Ni Zhaoxing a été reçu chaleureusement en Saskatchewan. Trevor Dark dit : « Nous sommes très heureux. Et nous souhaitons que plus d’entrepreneurs chinois viennent investir en Saskatchewan. » Ni Zhaoxing dit que la hausse des prix du pétrole est due à la demande croissante et que cela l’a conduit à entrer dans ce domaine. Mais il dit aussi que son investissement n’a rien à voir avec la politique chinoise ou avec la sécurité des ressources énergiques. Il déclare : « Je suis un investisseur, et plus d’un investisseur chinois. Je vendrai aussi du pétrole dans les pays où j’aurai trouvé du pétrole. »


 
 
|
|
|
|
Copyright © 2013 ZhongRong Group. All rights reserved . 沪ICP备05023412号